18 avril 2005

Chouriço




Chorizo est la désignation espagnole. Au Portugal, on utilise le mot chouriço.

Il s'agit d'une saucisse fumée à base de viande de porc, moins grasse et moins "hachée" que sa soeur espagnole, généralement assaisonnée avec du paprika, de l'ail, du cumin, du vin blanc et de la girofle moulue. Il est rare d'y ajouter du piment, comme c'est souvent le cas en Espagne. Il en existe plusieurs types, plus ou moins gras, que l'on peut déguster crus ou cuits.

Les chouriços de carne, les plus maigres, peuvent être consommés crus, coupés en rondelles avec du pain, ou cuits à l'eau, entiers, sans que l'on pique la peau. On les utilise notamment dans la confection du cozido, le pot-au-feu à la portugaise, et dans de nombreux autres plats où ils apportent un délicieux petit goût d'épices et de fumée.

Les chouriços correntes, plus gras, sont réservés au barbecue. La peau est alors piquée à la fourchette afin que la graisse s'écoule en chauffant.

Les chouriços de sangue, dits aussi morcelas sont des boudins noirs parfumés au cumin et à la girofle. Dans la région Centre du Portugal, on y ajoute du riz rond. Les boudins portugais se consomment cuits à l'eau ou grillés.

Les farinheiras sont des sortes de boudins blancs confectionnés à base de farine pour récupérer les morceaux de porc les plus gras. On y met différentes épices, selon la région. Ces boudins se consomment cuits à l'eau ou grillés.

La façon la plus courante de déguster n'importe quel type de chouriço est flambé à l'eau-de-vie dans un récipient spécialement réservé à cet usage, en l'accompagnant avec du pain de campagne ou du pain de maïs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire